Assurance vie : les fonds en euros continuent de s'écrouler

La Rédaction • 26 Avril 2022 • 16:36

Autrefois produit phare en matière d'assurance vie, le rendement des fonds euros continue de s'écrouler tandis que, dans le même temps, un basculement s'opère vers les supports en unités de compte. Explications.

Assurance vie : les fonds en euros continuent de s'écrouler

Déjà pas au mieux avant la crise, le rendement des supports d'assurance vie en fonds euros continue de dégringoler. La faute à une inflation qui impacte fortement ce support autrefois privilégié par les épargnants Français en assurance vie.

Pourtant, le marché de l'assurance vie semble avoir dépassé l'impact de la crise sanitaire. Un constat confirmé par l'ACPR dans son bilan du marché de l'assurance vie en 2021 :

« Fin 2021, l'épargne des ménages est supérieure à celle constatée avant crise, constate l'ACPR. Ainsi, les dépôts à vue ont crû de 14% entre mars 2020 et décembre 2021. L'assurance-vie a également connu un rebond significatif après la baisse marquée de la collecte nette en 2020. Celle-ci est redevenue positive en 2021 et s'établit à 18,3 milliards d'euros ».

Basculement vers les unités de compte

Un retour à la normale qui n'est certainement pas dû aux fonds en euros. Car dans le même temps, la collecte brut sur les supports en unités de compte (UC) est en hausse de 44% par rapport à 2020. Elle affiche même une collecte nette record à hauteur de 30 milliards d'euros.

Pourtant plus risqués, les UC séduisent plus que les fonds euros, qui connaissent, dans le même temps, une décollecte de 12,3 milliards d'euros en 2021. Des chiffres pourtant moins élevés qu'en 2020. Désormais, ils représentent plus qu'un peu plus de la moitié des nouveaux versements sur les contrats d'assurance vie, contre 85 % en 2011.

Même si le rendement moyen des fonds euros en 2021 n'est pas encore connu, il devrait être stable par rapport à 2020, soit 1,3 %.

Cependant, en prenant compte de l'inflation, le taux réel est bel et bien négatif en 2021. Selon l'ACPR, il attendrait même les -0,4 %.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info