Crédit conso : le crédit à la consommation peine à retrouver son niveau d'avant-crise

La Rédaction • 18 Novembre 2021 • 14:55

L'Association des sociétés de financement (ASF) a indiqué que sur la période allant de juillet à septembre, le niveau d'activité du crédit à la consommation est en baisse de 3,8 % par rapport au troisième trimestre 2020 et de 1 % pour la même période en 2019.

Crédit conso : le crédit à la consommation peine à retrouver son niveau d'avant-crise

La crise aura laissé des traces sur le marché du crédit à la consommation. Au troisième trimestre 2021, le marché français du crédit à la consommation a reculé selon les chiffres publiés par l'Association des sociétés de financement.

Entre juillet et septembre, l'ASF constate ainsi une baisse de 3,8 % par rapport au troisième trimestre 2020 et de 1 % par rapport à la même période en 2019.

Un marché qui peine à rebondir

Sur les neuf premiers mois de l'année, on constate une hausse de +13,9 % par rapport à 2020. Des chiffres logiques qui coïncide avec la fin des périodes de confinement et la reprise d'une activité économique plus « normale ».

Pour autant, le marché du crédit à la consommation reste encore légèrement inférieur à son niveau d'avant-crise, avec -0,6 % par rapport aux trois premiers trimestres 2019.

Les prêts personnels et les crédits renouvelables en retrait

Dans le détail, l'ASF remarque que les prêts personnels « peinent à se relever » avec une baisse de 8,3 % par rapport à 2019.

Les crédits renouvelables connaît également une légère baisse au troisième trimestre avec un recul de -0,9 %, par rapport à 2019. On constate aussi un affaiblissement des financements de véhicules neufs de - 5,9 %, toujours par rapport à la même période en 2019, et de 2,8 % sur les neufs premiers mois de l'année.

Toutefois, la donne est différente en ce qui concerne le financement des véhicules d'occasion qui sont, eux, « en nette augmentation », avec une hausse de +7,7 % au troisième trimestre et de +5,5 % sur les neufs premiers mois de l'année par rapport à 2019.

Forte progression des « LOA »

Toujours selon l'ASF, le recours aux LOA (Location avec Option d'Achat) explique la forte progression du financement des véhicules d'occasion. Ce genre d'opération a connu une progression spectaculaire à +74,1% au troisième trimestre.

De même, les financements dédiés à l'amélioration de l'habitat et aux biens d'équipement du foyer « continuent d'être bien orientés ». L'ASF constate une hausse d'activité de 8,4 % au troisième trimestre, mais également une hausse de 13,3 % par rapport à la même période en 2019.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info