Immobilier : la FNAIM fait plusieurs propositions pour soutenir le secteur

La Rédaction • 14 Décembre 2022 • 10:21

Face à l'évolution des prix et à la hausse des taux, la FNAIM a proposé plusieurs pistes pour soutenir un secteur en proie au doute.

Immobilier : la FNAIM fait plusieurs propositions pour soutenir le secteur

Le secteur immobilier est-il en difficulté ? En tout cas, il est moins dynamique. C'est ce constat qu'ont pu faire un bon nombre de professionnels du secteur après une année marquée par la hausse spectaculaire des taux et l'évolution des prix et de la fiscalité.

Lors de son congrès annuel, la Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM), a ainsi proposé un certain nombre de pistes afin de redonner de l'allant au marché.

Reporter son crédit sur une autre acquisition

La première des propositions porte sur la portabilité du crédit immobilier. La FNAIM souhaite en effet donner la possibilité aux emprunteurs de reporter leur prêt en cours sur une autre acquisition ou qu'ils puissent céder leur prêt sur leur bien au futur acquéreur.

L'idée derrière cette proposition : baisser le coût de financement à crédit. « Une solution sans coût pour l'Etat et qui serait évidemment positive pour le pouvoir d'achat », selon Loïc Cantin, le nouveau président de la fédération.

La question des taux d'usure

Evidemment, les taux d'usure ont été évoqués. Les délais de renouvellement des taux d'usure sont jugés trop long et peu représentatifs par beaucoup de professionnels du secteur.. Surtout, ils ferment la porte du crédit à de nombreux emprunteurs.

Dans ce sens, la FNAIM propose de revoir ces taux  plus régulièrement avec une actualisation de façon immédiate ou à minima chaque mois.

Un nouveau Pinel ?

La FNAIM propose également la mise en place d'un nouveau dispositif Pinel, cette fois-ci transitoire, qui permettrait aux propriétaires d'habiter le bien un certain temps avant la mise en location.

« Cela permettrait de soutenir la construction de logements neufs et de répondre à l'aspiration de nombreux Français de pouvoir accéder à la propriété », explique Loïc Cantin.

Un statut de bailleur privé

La FNAIM milite également pour la mise en place d'un statut de bailleur privé réunissant les avantages fiscaux et loyers modérés  et de mettre fin à tous les dispositifs qui se succèdent sans trop de réussite depuis près de 20 ans.

Un PTZ écolo

Enfin, la FNAIM propose la mise en place d'un prêt à taux zéro écolo  pour financer le reste à charge des travaux engagés par les bénéficiaires de MaPrimeRenov'. Il pourrait entrer en vigueur dès le premier trimestre 2023.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info