Banques en ligne : beaucoup de pertes en 2020

La Rédaction • 20 Juillet 2022 • 10:45

Malgré un nombre de clients qui augmente, les pertes cumulées des banques en ligne se sont accentuées en 2020. Explications.

Banques en ligne : beaucoup de pertes en 2020

Depuis leur arrivée, les banques en ligne ont largement modifié le monde de la finance. Pourtant, pour la majorité des établissements, il est toujours difficile de se faire une place au soleil.

 Selon le rapport de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), les pertes cumulées des acteurs de la banque en ligne se sont largement accrues en 2020.

441 millions de pertes nettes

Ainsi, selon l'ACPR, les pertes nettes des banques en ligne atteignent 441 millions d'euros en 2020, contre 379 millions en 2019. En termes de résultat net par client on passe donc d'un niveau médian de -45 euros en 2019 à -57 euros en 2020.

Parmi tous les établissements interrogés par l'ACPR : Boursorama, BforBank, Hello Bank, Nickel, ING Direct, Monabanq, Orange Bank, Ma French Bank, Qonto, N26, Fortunéo, Revolut, Manager.one, Lydia et Younited Credit, seulement cinq d'entre eux se présentent comme étant rentables.

On observe, dans le même temps, que la part de marché de ces 15 acteurs est bel et bien en progression avec une augmentation des comptes ouverts de 8 à 16 millions entre 2018 et 2020. Malheureusement, cette croissance « ne s'accompagne pas d'une amélioration de la rentabilité d'exploitation » selon l'ACPR, le produit net bancaire progressant trop peu par rapport aux frais généraux.

Enfin les primes offertes à l'ouverture des comptes et les dépenses de publicité pèsent également énormément sur la rentabilité des banques en ligne.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info