Crédit consommation : le second confinement a eu un impact sur la production

Mickaël Touré • 08 Février 2021 • 14:36

Selon les chiffres de l'Association française des sociétés financières, le second confinement a bien fait reculer la production de crédit à la consommation.

Crédit consommation : le second confinement a eu un impact sur la production

Difficile de consommer en période de confinement. C'est ce que confirment une nouvelle fois les chiffres de l'Association française des sociétés financières (ASF), en ce qui concerne la production de crédit à la consommation. Pendant la seconde période de confinement, la production a chuté de 8,5 % par rapport à un an auparavant. Cette baisse concerne notamment les prêts non affectés.

Les prêts non affectés particulièrement touchés

Ce confinement, décrit comme plus light que la version précédente, a ainsi largement pesé sur la production de crédit à la consommation. Pour rappel, il a débuté le 29 octobre pour s'étirer jusqu'au 14 décembre.

Selon l'ASF, la baisse de la production de crédit s'élève à 315 millions d'euros sur cette période (-8,5 %). Généralement proposé par de grandes enseignes ou magasins, le crédit renouvelable a particulièrement souffert avec une baisse de 26 %, soit 207 millions d'euros. Le prêt personnel est quant à lui tombé sous le milliard d'euros en novembre 2020 (- 15 %).

Des projets tout de même envisagés

Reste que malgré cette situation particulière, les Français n'ont pas renoncé à leurs projets pour autant. Cela est notamment visible à travers les prêts travaux puisque le financement de l'amélioration de l'habitat et des biens d'équipement du foyer a bondi de 25 % (+ 109 millions d'euros).

Même son de cloche en ce qui concerne les crédits à la consommation affectés à d'autres biens ou services (+ 22,6 %). Ce type de crédit est même parvenu à progresser sur les onze premiers mois de l'année ( + 6,8 %). Des chiffres très encourageant au regard de la situation économique.

Le crédit automobile en berne

La tonalité est hélas différente en ce qui concerne les crédits automobiles. Le nombre d'immatriculations neuves à chuté de 9,5 % en novembre 2020.

Plus surprenant encore, le crédit auto occasion a lui aussi fortement baissé (-21 %) alors que les transactions avaient progressé sur ce mois par rapport à 2019.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info