Crédit immobilier : la production baisse, mais ne s'effondre pas

La Rédaction • 09 Novembre 2022 • 11:36

Malgré les règles en vigueur et la rigidité du taux d'usure, les prêts immobiliers ont résisté et l'année 2022 devrait rester assez positive.

Crédit immobilier : la production baisse, mais ne s'effondre pas

Une éclaircie dans un ciel décidemment bien gris. Malgré la situation économique toujours aussi compliquée, la production de crédit à l'habitat résiste en France. On constate certes un ralentissement, mais il s'agit plus d'un retour à la normale que d'un véritable effondrement.

Ainsi, la production de crédit à l'habitat a ralenti à 18,7 milliards d'euros en septembre et 16,1 milliards en octobre selon la Banque de France. Elle culminait pourtant à 26,7 milliards en mai, un mois historique.

Un retour à la normale

Bien évidemment, au vu des chiffres avancés, le ralentissement est réel et la décélération importante. Pourtant, la Banque de France à tenu à rassurer. Hors renégociations, la production de septembre atteint 16,4 milliards. Un chiffre très légèrement inférieur à sa moyenne sur 5 ans (16,5 milliards).

Pour l'institution, « la production sur l'ensemble de l'année 2022 devrait être supérieure à celle de toutes les années précédentes, hormis l'exception historique de 2021 ». Malgré la rigidité du taux d'usure, qui a mis en alerte beaucoup de professionnels du secteur, la catastrophe semble pour le moment évitée, même si la fin de l'année pourrait bien nous réserver encore quelques surprises. 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info