Crédit immobilier : les taux augmentent, les difficultés pour emprunter également

La Rédaction • 14 Septembre 2022 • 11:09

Les derniers chiffres de l'observatoire CSA-Logement consacrent une nouvelle hausse des taux. Dans le même temps, les prix augmentent également.

Crédit immobilier : les taux augmentent, les difficultés pour emprunter également

En octobre dernier, le taux moyen, toutes durées confondues, atteignait un record historique avec un plus bas à 1,04 %. Ce temps pas si lointain, semble pourtant appartenir aujourd'hui à une autre époque. Et oui, les taux continuent leur inexorable remontée.

Le mois d'août ne déroge pas à la règle puisque le Crédit Logement-CSA vient de dévoiler un taux moyen, toutes durées confondues de 1,82 % contre 1,70 un mois plus tôt et 1,52 % en juin. Aucune durée n'est épargnée et même les crédits sur 15 ans ont vu leur taux moyen doubler en passant de 0,86 % fin 2021 à 1,71 % désormais.

Une hausse des taux qui risque encore de s'accélérer

Malgré cette hausse spectaculaire, les emprunteurs ne sont peut-être pas au bout de leur peine. La hausse des taux aurait pu être encore plus importante sans les taux d'usure, pourtant largement décriés ces derniers temps :

« Il est vrai que la remontée des taux des crédits reste limitée par les taux d'usure. En effet, la prise en compte du coût de l'assurance et des garanties obligatoires à côté des frais de dossier, limite les taux des crédits, plus fortement qu'avant l'été, afin de permettre la sortie d'un TAEG acceptable. », souligne l'observatoire.

L'allongement des durées n'est plus aussi efficace

Pour autant, cette limite peut s'avérer très cruelle pour les emprunteurs présentant des dossiers plus fragiles. Au vu des coûts souvent trop élevés, ils font face à un risque de blocage et de refus de dossier.

Afin de palier à ces éventuelles difficultés, les emprunteurs optent souvent pour un allongement de la durée de remboursement. Le but : emprunter plus longtemps mais avec des mensualités moins élevées afin de diminuer le taux d'endettement.

Reste que cette technique, largement utilisée se heurte aux recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière, toujours en vigueur, et qui demande aux banques de limiter les durées d'emprunt à 25 ans maximum (sauf quelques exceptions).

Attention à l'envolée des prix

En 2015, moins de 25 % des prêts excédaient 20 ans, 5 ans plus tard, c'était près de 50 % des prêts qui allaient au-delà de cette durée. Désormais, c'est près de 65 % des crédits immobiliers qui sont accordés sur plus de 20 ans.

Aujourd'hui, la majorité des emprunts se voient donc condensés sur des durées allant de 20 à 25 ans. Pourtant, l'observatoire observe pour la première fois depuis 10 ans que la part des prêts les plus longs commence à reculer.

Selon l'observatoire, « Les durées longues ne suffisent plus à compenser la hausse des prix ». En effet, les prix progresse également et augmenter la durée de l'emprunt n'est plus forcément suffisant. Face à tant de difficultés, contracter un crédit immobilier peut vite ressembler à un parcours du combattant. Heureusement des courtiers spécialisés comme ceux de BoursedesCrédits peuvent vous aider à concrétiser vos projets.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info