Épargne : à quoi ressembleront les taux de vos livrets indexés sur l'inflation ?

La Rédaction • 18 Novembre 2021 • 16:41

Face à une inflation galopante, les taux des livrets réglementés pourraient être rehaussés. Mais à quoi faut-il réellement s'attendre ?

Épargne : à quoi ressembleront les taux de vos livrets indexés sur l'inflation ?

Livret A, LDDS, LEP... Autant de livrets qui bénéficient, encore aujourd'hui, de leur réputation d'antan auprès des consommateurs. Et pourtant, leur rémunération reste famélique au vu de l'inflation qui ne cesse de grimper ces derniers mois.

Par exemple, le livret A est rémunéré à 0,5 % depuis février 2020, soit le taux le plus faible auquel il peut être proposé. Face à des prix à la consommation qui ont augmenté de 2,6 % sur un an au mois d'octobre, il est assez logique d'envisager une hausse des taux des livrets réglementés, dès le 1er février prochain.

Vers une hausse des taux des livrets réglementés ?

Pour rappel, les taux actuellement en vigueur ne dépassent pas une rémunération supérieure à 1 %. Outre le taux du livret A, déjà évoqué, on retrouve également un taux identique pour le livret de développement durable et solidaire (LDDS) à 0,50 % net.

Dans le même temps, le livret d'épargne populaire (LEP) sera lui, légèrement mieux rémunéré à 1 % net, tandis que le compte d'épargne logement (CEL) est lui beaucoup moins rémunérateur (0,25 % net).

Concrètement, les taux de rémunération des livrets sont examinés tous les 6 mois. La méthode de calcul du livret A consiste à faire une moyenne entre l'inflation annuelle hors tabac et l'€STR, c'est-à-dire le taux en euros à court terme (calculé par la BCE).

Lors de la dernière révision des taux, cet été, cette moyenne se situait aux alentour de 0,365 %, un ratio qui ne permettait pas d'envisager une hausse du taux du livret A. La donne pourrait être bien différente en février prochain, puisqu'une hausse d'environ 1,5 % des prix semestrielles a déjà était constaté en septembre tandis que, dans le même temps, l'€ster restait lui sensiblement identique.

Quel taux pour le livret A ?

Si la hausse des prix se confirme, ce qui devrait se produire, la Banque de France prévoit, toujours sur la base de ce calcul, que le taux du livret A pourrait remonter à 0,8 %.

Pour autant, rien n'est figé. Sur ce produit très populaire, le gouvernement préfère rester prudent face à une éventuelle réévaluation du taux. En cette période d'élection présidentielle, il n'est pourtant pas écrit que le gouvernement se risque à bloquer une éventuelle revu à la hausse du taux, ce qui pourrait avoir un certain écho auprès des électeurs. Notamment en raison de l'importance qu'accordent les Français à leur pouvoir d'achat.

Dans ce contexte particulier, il n'est pas impossible que le gouvernement envisage même un petit coup de « boost » en remontant le taux à 1%. Cela étant, la rémunération du livret A ne dépassera pas ce seuil. Par ailleurs, un rehaussement du taux se traduira dans le même temps, par une réévaluation du LDDS. Reste à guetter attentivement les prochaines annonces sur ce sujet.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info