Taux immobilier : 2022, toujours aussi profitable pour les emprunteurs ?

La Rédaction • 11 Janvier 2022 • 15:09

Les premières tendances observées pour 2022 semblent indiquer que les taux immobiliers devraient rester à un niveau historiquement bas en janvier. Une bonne nouvelle pour les emprunteurs.

Taux immobilier : 2022, toujours aussi profitable pour les emprunteurs ?

On prend les mêmes (taux) et on recommence ? En 2021, les taux des crédits immobiliers se sont, une nouvelle fois, établis à des niveaux historiquement bas. Pourtant, le nouveau durcissement des critères d'octroi, désormais rendus obligatoires par le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), pouvait laissé présager une remontée des taux.

Malgré tout, selon les premières estimations, les taux ne remonteraient pas en janvier 2022, ils pourraient même repartir à la baisse.

Une année 2022 sur les mêmes bases que 2021 ?

En 2022, la demande est toujours aussi forte, notamment en ce qui concerne les primo-accédants. Cela étant, les nouvelles dispositions du HCSF devraient bel et bien se traduire par un accès plus restreint à la propriété pour certains profils, notamment les jeunes acquéreurs et les plus modestes qui ne disposent pas forcément d'une épargne conséquente.

Une sélectivité accrue donc, mais pas forcément des banques moins prêteuses. En effet, les taux ne semblent toujours pas prêts de remonter et les banques devraient conserver, cette année, une stratégie de taux offensive pour se différencier au sein d'un secteur où la concurrence est rude.

Des taux stables en janvier

Ainsi, les taux devraient rester stables en janvier. Les taux moyens devraient se situer autour d'1 % sur 15 ans, 1,15 % sur 20 ans et 1,40 % sur 25 ans. Pour les meilleurs profils, il n'est d'ailleurs pas utopique d'espérer obtenir des prêts en dessous de 1 % sur toutes les durées.

De même, 2022 pourrait également faire la part belle aux renégociations de crédits de la part de certains emprunteurs qui souhaitent revoir leur taux à la baisse.

En cette année d'élection présidentielle, nul doute que le financement des crédits immobiliers sera un  enjeu majeur pour les candidats. Notamment, lorsque l'on sait l'attachement des Français envers la pierre. Un attachement encore renforcé durant la pandémie.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info