Surendettement : attention aux pièges du paiement fractionné !

La Rédaction • 23 Novembre 2021 • 15:11

Malgré une pratique de plus en plus répandue, le paiement fractionné peut pourtant s'avérer dangereux s'il est mal maîtrisé. Explications.

Surendettement : attention aux pièges du paiement fractionné !

De nos jours, il n'est plus rare de se voir proposer de régler ses achats en trois ou quatre fois sur le site de nombreuses enseignes en ligne. Pour le consommateur, cette pratique, que l'on nomme le paiement fractionné, permet d'échelonner un achat, surtout lorsque la somme à sortir est conséquente.

Pour les enseignes en ligne, le paiement fractionné est également avantageux, puisque selon une étude de l'association de consommateurs UFC-Que choisir, le panier d'un acheteur réglant ses achats de cette manière est en moyenne 20 à 50 % plus élevé que celui du payant comptant.

Sur le papier, le paiement fractionné semble donc être un deal gagnant-gagnant. Pourtant, cette forme de facilité de paiement peut également avoir des effets dramatiques sur les finances d'un ménage.

Une solution appréciée des Français

Depuis quelques années, le paiement fractionné est particulièrement prisé par les Français. Selon FLOA Bank, un Français sur 4 a déjà eu recours à ce service. Mieux, les usagers n'hésitent pas à opter de nouveau pour cette solution plusieurs fois dans l'année, puisqu'ils réalisent en moyenne quatre achats avec facilité de paiement durant l'année.

Malgré tout, certains alertent aujourd'hui face au danger potentiel que peut représenter le paiement fractionné. C'est notamment le cas de Phillippe Chassaing, député LREM, qui réclame un encadrement de la pratique.

 En effet, le paiement fractionné n'est pas une pratique encadrée par la loi sur le crédit à la consommation, qui concerne les crédits d'un moment supérieur ou égal à 200 euros ou d'une durée supérieure à trois mois.

Selon le député, le paiement fractionné devrait être soumis à certaines règles. Dans un rapport sur la prévention du surendettement, il préconise ainsi l'ajout de règles en ce qui concerne la publicité, l'information du crédit et l'évaluation de la solvabilité de l'emprunteur.

Des risques bien réels

En ce qui concerne le paiement fractionné, les risques sont pourtant bien identifiés. En cas d'incident de paiement, par exemple, les frais imputés peuvent s'avérer très lourds pour le consommateur. Ces frais peuvent dépasser assez largement les taux autorisés dans le cadre d'un crédit à la consommation. Une seule mensualité bloquée peut entraîner des pénalités de retard jusqu'à 30 ou 40 % du capital restant dû.

Ce type de paiement modifie également la perception de la dépense. Devant les faibles sommes annoncées, le consommateur aura plus tendance à consommer, ce qui peut causer des difficultés pour les personnes peu attentives.

Dans bien des cas, les enseignes profitent également de ce type de paiement pour y adosser une carte de crédit et un crédit renouvelable.

D'autres solutions existent

Afin d'éviter une situation de surendettement ou pour financer un projet, d'autres solutions existent. Si vous souhaitez dégager de la trésorerie, il est par exemple possible d'opter pour un rachat de crédits. Grâce à cette solution, vous pourrez regrouper en un seul tous vos crédits en cours et également réduire votre mensualité en allongeant la durée de votre prêt.

Le rachat de crédit est également une solution qui peut s'avérer utile si vous vous retrouvez dans une situation financière délicate. Grâce au regroupement des crédits en cours, il vous sera plus facile de gérer vos finances face à une mensualité unique et moins importante.

Spécialisés dans le rachat de crédits, les experts de BoursedesCrédits seront en mesure de vous accompagner tout au long de votre projet de rachat de crédits.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les rachats de crédits

Notre fil d'info