Crédit immobilier : le PEL retrouve sa fonction initiale

La Rédaction • 22 Novembre 2022 • 17:11

À la faveur de l'augmentation des taux, le Plan d'épargne logement retrouve peu à peu la fonction pour laquelle il a été conçu à l'origine : financer des crédits.

Crédit immobilier : le PEL retrouve sa fonction initiale

Financer son crédit grâce à son Plan épargne logement, voilà une opération presque oubliée aujourd'hui. Pourtant, il s'agit bien de l'objectif initial du PEL. Davantage considéré aujourd'hui comme un pur produit d'épargne, il pourrait bien retrouver sa première fonction.

Le marché immobilier est aujourd'hui confronté à une remontée rapide des taux. Fin 2021, le taux moyen était de 1,10 %. Selon les professionnels du secteur, les taux tutoient aujourd'hui les 2,05 % en moyenne en octobre.

Le taux de crédit adossé au PEL bientôt attractif ?

Dans ce contexte, le PEL pourrait bien redevenir une solution idoine pour beaucoup d'emprunteurs. Le taux de crédit adossé au PEL est fixé à 2,20% depuis 2016. Nul doute qu'il sera bientôt rattrapé par l'inflation des taux.

"Compte-tenu de la remontée des taux, la garantie de pouvoir se financer à 2,20% dans cinq à dix ans est une option intéressante", admet auprès de l'AFP Pierre-Yves Godard, directeur commercial du Crédit Agricole Nord de France.

Retour aux sources pour le PEL

Pour rappel, le PEL est un produit avec plusieurs intérêts. Il peut à la fois de permettre de constituer une épargne dans l'optique d'acheter un bien immobilier ou financer des travaux, mais il peut également permettre de financer directement ce projet.

Ainsi, deux taux sont proposés. Le premier taux définit la rémunération de l'épargne (environ 1% brut), tandis que le second bloque un taux de 2,20 % pour 15 ans.

Alors que la Cour des comptes estimait encore il y a peu que le PEL avait été « détourné de son objectif historique d'accession à la propriété pour devenir un produit d'épargne long terme », le voilà tout proche de revenir aux sources.

À la différence d'un livret A, les taux du PEL appliqués restent ceux en vigueur lors de la signature. Ils sont néanmoins recalculés chaque année par la Banque de France, le 5 décembre au plus tard. En cas de nouveau taux, il sera donc applicable à partir du 1er janvier 2023.

Quel taux pour 2023 ?

Les premières tendances penchent ainsi vers un rendement du PEL autour des 2% et un taux de crédit au-dessus de 3 % pour 2023.

Soumis à des règles strictes, le montant maximum de l'emprunt avec un PEL est de 92 000 euros. Ce prêt n'est envisageable que pour les personnes possédant un contrat PEL depuis au moins trois ans. Plus possible non plus d'associer la prime d'état à ce plan si le contrat n'est pas antérieur à 2018.

D'ailleurs, il est fortement recommandé de conserver précieusement les PEL ouverts avant la revalorisation à venir et même avant. "Ceux qui ont des vieux PEL n'ont pas du tout l'intérêt de les fermer", estime Philippe Crevel, directeur du cercle de l'épargne. « Les PEL ouverts avant 1994 offrent par exemple des rendements supérieurs à 4%. »

En fin d'année dernière, le nombre de PEL s'élevait à 12,2 millions, selon la Banque de France, pour un encours total de 296,1 milliards d'euros.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info